Qui est vraiment le lapin gris ?

lapin gris

Très apprécié, le lapin occupe le Top 5 des animaux domestiques les plus accueillis dans les foyers français. Alors que plus de 100 races de lapins ont été officiellement reconnues, qu’en est-il du fameux lapin gris ? Zoom sur cette très discrète petite boule de poils…

Le lapin gris : des origines aux quatre coins de la France

Si les chiens et les chats ne risquent pas de céder leurs places privilégiées dans le cœur des familles françaises de si tôt, le lapin domestique n’est toutefois pas loin derrière. Très doux et affectueux, le petit spécimen herbivore représente le compagnon de vie idéal pour une famille avec des jeunes enfants. Du très touffu lapin lionhead au fameux lapin bélier, la liste des différentes races de lapins domestiques est longue. S’il existe à ce jour plus d’une centaine de races distinctes, les lapins se déclinent également en un grand nombre de sous-variétés diverses. Le lapin gris en est d’ailleurs l’un des exemples les plus concrets.

La France abrite une large gamme de lapins gris dits « régionaux ». Cette dénomination leur a été octroyée pour la simple, et logique, bonne raison que ces races tirent leurs origines de différentes régions de France.

lapin gris de touraine

Des lapins initialement destinés à la consommation

Le lapin gris de l’Artois, race régionale née dans le département du Pas-de-Calais et officiellement reconnue en 2012, a tout d’abord été conçu pour sa viande comestible. Au même titre d’ailleurs que le lapin gris du Bourbonnais, élevé majoritairement dans le centre de l’Hexagone dans des départements comme l’Allier ou encore la Saône-et-Loire, le lapin gris de Vienne, présent mais peu répandu en France, ou encore le lapin argenté de Champagne. Utilisés pour leur fourrure ou encore leur viande, ces lapins dits « fermiers » peuvent toutefois faire la joie de certains foyers. Bien que la plupart de ces races régionales soient assez peu répandues, en raison du manque d’éleveurs et en comparaison avec les races populaires, ces petits lapins peuvent tout à fait être accueillis en tant qu’animal de compagnie. Le blog perso sur les animaux Lucasraconte.com vous en dit plus à ce sujet.

Des conditions de vie différentes selon l’objectif

Bien évidemment, un lapin fermier utilisé à des fins commerciales ou purement nutritionnelles ne va pas être élevé de la même façon qu’un lapin adopté pour devenir un compagnon de vie. Ainsi, les lapins gris régionaux sont, majoritairement, placés dans des clapiers propres à l’élevage de lapins. Pour ce qui concerne la nourriture, il est primordial d’octroyer à l’animal une alimentation aussi riche qu’équilibrée aux spécimens pour en tirer la meilleure viande possible.

Cependant, si vous vous décidez à choisir l’une de ces charmantes boules de poils pour vous accompagner dans votre quotidien, vous pourrez l’éduquer dans les mêmes conditions que les lapins domestiques plus populaires. Souvent aussi dociles et doux que les autres variétés, les lapins gris ont besoin d’espace et de confort pour s’assurer un bien-être optimal.

Laissez un commentaire...